Massy Vilgénis

Accueil / L’esprit Vilgénis : Vivre dans la forêt / L’ambition du projet urbain

L’esprit Vilgénis :
Vivre dans la forêt

L’ambition du projet urbain

Dans la poursuite d’une démarche axée sur le développement durable, Paris Sud Aménagement a souhaité entretenir des échanges très étroits avec ses partenaires pour un engagement de chacun en faveur de la nature et tout ce qui la compose.


Faire cohabiter à la fois les espaces naturels existants, les logements et les équipements, a été un enjeu de taille qui permet aujourd’hui de proposer un projet équilibré : un quartier offrant un cadre et une qualité de vie remarquables à ses habitants tout en préservant la biodiversité.

Ainsi, la ZAC Vilgénis s’intègre parfaitement à l’environnement naturel dans lequel elle s’insère et cela à quelques dizaines de kilomètres de Paris…

Sommaire

Une situation géographique idéale

A proximité de Paris et de l’aéroport d’Orly, la commune de Massy occupe une position stratégique dans le Sud francilien.

Elle jouit en effet, d’une très bonne desserte routière avec les autoroutes A10 et A6, les routes départementales D188 et D20. Elle bénéficie également du passage de plusieurs grandes lignes de transports en commun tels le TGV, les RER C et B, bientôt renforcées par l’arrivée du futur Tram 12 Express Massy-Evry/Versailles-Chantiers et enfin de la ligne 18 du Grand Paris Express.

A l’échelle de la ville, le développement du quartier Vilgenis créera le lien entre les quartiers du Pileu situé au sud et celui de Villaine au nord.

Valoriser un cadre paysager exceptionnel

Le projet s’inscrit dans la continuité du vaste corridor écologique de la Vallée de la Bièvre

Ce nouveau quartier résidentiel situé au nord-ouest de Massy, proche des villes d’Igny et de Verrières-le-Buisson est implanté sur la rive droite de la Bièvre, dans la continuité boisée de l’imposante forêt domaniale de Verrières.

Au sein de ce domaine arboré de 40 hectares, la ZAC Vilgénis porte des ambitions environnementales et paysagères fortes avec une volonté affirmée de développer un quartier peu dense tout en maintenant le végétal existant et la biodiversité. L’objectif étant de préserver l’esprit du site : « Vivre dans la forêt ».

 

Ouvrir un parc protégé de 20 hectares aux habitants

Au nord du site, dans la continuité de la coulée verte et la forêt domaniale de Verrières, le Parc de Vilgénis, espace naturel de 20 hectares, a vocation à devenir une parenthèse végétale au cœur de la vie urbaine, préservant ainsi l’harmonie avec la faune et la flore existante.

Cet espace naturel remarquable, ouvert au public, se compose de plans d’eaux entourés d’une ceinture végétale, de zones boisées, et de prairies. Il est un lieu idéal pour se ressourcer.

 

Préserver les espaces naturels et la biodiversité

La préservation écologique du site passe par la relation entre les espaces privés et les espaces publics et la façon dont les riverains s’ approprieront ces espaces.

Les jardins des copropriétés ne seront pas clos pour préserver au maximum les espaces ouverts afin d’obtenir une même unité paysagère permettant ainsi d’élargir la perception du parc boisé et de favoriser son appropriation par la faune.
La conservation d’îlots verts au sein du quartier répond à la volonté de conserver les arbres remarquables et de protéger les continuités végétales.
La construction sous forme de « plots » a été privilégiée pour réduire la surface bâtie au sol et ainsi préserver les espaces de pleine terre. Ces vastes surfaces permettent l’épanouissement de la flore et participent à l’infiltration des eaux de pluies dans le sol vers les nappes phréatiques.

Le programme de logements est judicieusement implanté               sur des espaces déjà construits ou imperméabilisés                               favorisant les continuités végétales.

A titre d’exemple :

L’éclairage public se veut économe, écologique et différencié en fonction des besoins et de la fonction des espaces. Ainsi est évitée la pollution lumineuse tout en assurant la sécurité des personnes. L’ éclairage du quartier ira decrescendo et les teintes seront étudiées pour avoir le moins d’impact possible sur les animaux nocturnes.