Massy Vilgénis

Accueil / Actualités / Permis de construire délivré à Icade pour 66 logements dessinés par ADC Architectes

Permis de construire délivré à Icade pour 66 logements dessinés par ADC Architectes

Le projet est situé sur le site de Vilgénis dans la commune de Massy, au sein du Parc de Vilgénis.

Un cèdre identifié comme arbre remarquable, de 30 mètres de hauteur, est présent au Nord-Ouest de la parcelle du terrain.

A 200 mètres, au Nord-Ouest du site, se trouve le château de Vilgénis, datant de 1852, et à une centaine de mètres au Nord, l’allée des Marronniers qui a fédéré le tracé de la future ZAC.

 

Quelques mots de l’agence ADC Architectes

La conception architecturale

Le projet représente la construction d’un ensemble de 66 logements collectifs, répartis en deux bâtiments posés sur un socle à usage de parking largement enterré.

Les bâtiments sont orientés de manière à créer un espace central végétalisé, dégageant de larges perspectives visuelles vers la forêt et les autres bâtiments situés à proximité. Le premier bâtiment est implanté en limite de la parcelle, afin de créer un lien fort avec le domaine public, en raison de son affectation à usage de services ou d’artisanat. Ce bâtiment dispose d’une grande terrasse végétalisée en face du futur groupe scolaire.

Le second bâtiment est implanté en contrebas de la parcelle côté Ouest.

Les deux bâtiments seront couverts d’une toiture végétalisée permettant une parfaite intégration au milieu naturel et de limiter également l’impact de gestion des eaux pluviales.

Le parking est totalement enterré sous le premier bâtiment et sous l’espace paysager situé entre les deux bâtiments, afin de générer un espace tampon, par le dessin d’une clairière qui reprend l’esprit du site existant. Le parking devient émergent sous le second bâtiment du fait de la forte déclinaison du terrain. La création d’un unique niveau en sous-sol permet de limiter l’impact de la construction au regard de l’environnement.

ADC Architectes / Paysagiste Base

 

L’aménagement paysager

L’aménagement paysager de la parcelle s’organise autour de grandes logiques : à l’Ouest des bâtiments, un ourlet paysager très végétalisé (confortement de la strate forestière, lisière arbustive) crée une épaisseur autour de la voie publique. A l’Est, une grande clairière, ouverte sur le cœur d’îlot, accueille les usages collectifs. La façade Sud fait face à la place des Écoles, espace public majeur. Le modelé de terrain permet ainsi d’intégrer le bâtiment dans la pente existante.

Une clôture de 30cm de hauteur (poteaux bois et câbles) marque clairement la partition entre privé et public. Il n’y aura pas de clôtures entre les copropriétés des grands lots, afin que les clairières des cœurs d’ilots puissent former un vaste espace commun.

Entre l’espace public et les bâtiments, la lisière végétale, constituée de graminées, de vivaces, d’arbustes, et ponctuellement arborée, laisse une large place aux essences végétales locales ( Acer campestre, Fagus sylvatica, Quercus robur, Sorbus aria, Amelanchier ovalis, Cornus mas, Euonymus europaeus, Hedera helix …).

La Lisière

Cette épaisseur végétale protège l’intimité des habitants. Elle est traversée par des cheminements béton aux pentes douces et est composée ponctuellement d’espaces plus ouverts de prairies et de pelouses.

La Clairière potagère

A l’Est, ce vaste espace constitue un lieu partagé par les habitants de l’ensemble de l’îlot.

Une boucle de cheminements piétons permet de réaliser une promenade dans le cœur d’îlot et de relier l’ensemble des bâtiments. De multiples bacs de jardinage en bois constituent un potager dédié aux habitants.

ADC Architectes / Paysagiste Base